L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Renault a dévoilé le « show-car » qui préfigure la version de série de la Mégane électrique qui sera présentée en 2021.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Armadillo-T, la voiture électrique pliante  Pour réduire le problème du stationnement dans les grandes villes, des ingénieurs coréens ont imaginé une nouvelle voiture pliante inspirée du tatou : Armadillo-T. De plus, elle n’est pas polluante… puisque 100 % électrique. © Kaist 

Lancée il y a un quart de siècle, la Mégane est l’un des modèles iconiques de Renault. Son passage à l’électrique n’est donc pas qu’une simple formalité et la marque au losange a choisi de marquer cette transition majeure en partant d’une feuille blanche. La Mégane eVision est le résultat de cette réflexion. Il s’agit de ce que Renault appelle un « show-car » qui, selon ses dires, est proche à plus de 90% de ce que sera le modèle de série.

La Mégane eVision embrasse la tendance actuelle autour des crossover, en proposant un gabarit compact à la garde au sol rehaussée. On retrouve des empreints esthétiques au concept-car Morphoz, avec des lignes à la fois fluides et précises et des ailes larges qui lui confèrent un style imposant mais sportif. Renault explique avoir travaillé sur un design « flush » avec quasiment aucune parties saillantes. Les rétroviseurs extérieurs sont remplacés par un système de caméras et les poignées de portes affleurantes s’ouvrent automatiquement à l’approche du conducteur. La signature lumineuse de la face avant joue sur un mouvement continu et dynamique dans lequel viennent s’intégrer les phares Led. La eVision est plus courte que l’actuelle Mégane mais son empattement est plus long de 3 cm.

Le design de la Mégane eVision joue sur des lignes à la fois fluides et précise. © Renault

Une autonomie d’environ 450 km

Renaut ne montre pas l’intérieur de ce concept mais promet une habitabilité comparable à un véhicule du segment C à laquelle appartient la Mégane actuelle. Côté motorisation, la eVision est équipée d’un moteur électrique 160 kW (217 ch) délivrant 300 Nm de couple aux roues avant. Pour l’alimenter, Renault a prévu une batterie 60 kWh 400v. L’autonomie exacte n’est pas encore annoncée, mais lors de la présentation de la eVision, le constructeur a évoqué la possibilité de faire un Paris-Lyon, soit environ 450 km, « dans des temps comparables aux véhicules thermiques, pauses comprises ».

La future Mégane électrique sera produite sur la plateforme CMF-EV qui sera commune à Renault, Nissan et Mitsubishi, avec deux longueurs d’empattement au choix selon les modèles (2,69 ou 2,77 mètres) et trois capacités de batterie : 40, 60 et 87 kWh. Le Nissan Ariya a été le premier à inaugurer cette plateforme.

La version de série issue de la Mégane eVision sera présentée à l’automne 2021 et sa commercialisation devrait débuter courant 2022. Outre ce concept, Renault a également dévoilé la Dacia Spring qui promet d’être la moins chère des voitures électriques.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Aller vers La Source