L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

L’avis de l’Organisation mondiale de la Santé est un fiasco pour le laboratoire Gilead, qui a continué de défendre la molécule malgré l’accumulation de preuves de son manque d’efficacité.

Coup dur pour le laboratoire pharmaceutique Gilead. Le remdesivir, le médicament que l’entreprise américaine avait développé pour lutter contre Ebola et qu’elle tente de repositionner dans le traitement du Covid-19, vient d’être évincé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le « Groupe de développement des directives » de l’OMS a en effet publié, ce vendredi dans le British Medical Journal, une mise à jour de son guide sur le bon usage des médicaments dans le cadre de la pandémie.  

Il s’agit de la deuxième version de ce guide – la première a été publiée le 4 septembre – qui vise à fournir des conseils fiables sur la gestion du Covid-19 et à aider les médecins à prendre de meilleures décisions pour leurs patients. Le groupe « déconseille » désormais l’usage du médicament de Gilead et ce quel que soit le niveau de sévérité de la maladie, car « il n’y a actuellement aucune preuve qu’il améliore la survie des patients, diminue leur besoin de ventilation ou leur durée de séjour à l’hôpital », indique le document. En revanche, ce produit présente de nombreux inconvénients, soulignent aussi les experts : la « possibilité qu’il provoque des effets secondaires importants », un coût relativement élevé et des implications en termes de ressources et de logistique, puisque l’administration du remdesivir se fait par voie intraveineuse. 

Article réservé aux abonnés

Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous et profitez de notre OFFRE LIMITÉE

2 mois pour 1€

Je m’abonne maintenant

SANS ENGAGEMENT

Inclus dans l’abonnement Numérique et Audio

  • Magazine audio et magazine numérique augmenté
  • Masterclass de L’Express
  • Accès illimité aux articles sans pub
  • Accès à toutes les newsletters

Aller vers La Source –>