L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Si l’Etat n’avait rien fait, la banlieue serait rayée de la carte du Sénégal…” Ces propos sont d’Oumar Sow, conseiller spécial du Président Macky Sall. Le responsable aperiste de Yeumbeul a encore tenu à apporter son soutien aux populations victimes des inondations qui ont touché plusieurs zones du pays. Occasion aussi saisie pour s’adonner à son “jeu favori” : lancer des piques à Sonko.

750 milliards…

Nous sommes aux côtés de ces sénégalais qui ont perdu des habitations, leurs matériels entre autres. C’est aussi l’occasion de saluer les importantes mesures prises par le Président Macky Sall et ce, depuis 2012. Nous profitons aussi de cette tribune pour apporter quelques précisions par rapport aux 750 milliards qu’une opposition indigne tente de poser comme débat“, regrette Oumar Sow.

En 2012…

Pour le conseiller du Président Sall, quand son leader est arrivé au pouvoir en 2012, “il y avait un problème de plus de 30 ans qui hantait le sommeil de millions de sénégalais. Plusieurs zones du Sénégal et particulièrement de Dakar comme Dalifort, Pikine, Thiaroye, Grand-Yoff, le tunnel de Soumbedioune, même l’autoroute entre autres… connaissaient des inondations“.

Le plan décennal…

Il poursuit : “Le chef de l’Etat a alors mis en place un plan décennal de lutte contre les inondations. Pour ceux qui semblent ne pas savoir est un projet sur 10 ans qui avait/a comme objectif d’éradiquer complètement le phénomène des inondations. Et ce sont les estimations du projet qui sont à 750 milliards de francs CFA. Aujourd’hui tout le monde qu’un budget, c’est des estimations. Il y’a un conseil présidentiel qui a validé 66 milliards 375 millions. Donc ceux qui parlent de 750 milliards dépensés devaient d’abord faire des recherches“.

“Faux débat…”

“Sur cette somme donnée, 62 milliard ont été mobilisés, dont 462 millions sont allés vers l’aménagement territorial. 17 milliard pour la construction de plus de 2000 logements qui ont permis à des milliers de familles d’avoir des foyers. 45 milliards 350 millions pour la gestion des eaux pluviales. C’est donc un faux débat de dire que l’Etat n’a rien fait pour régler le problème pendant toutes ces années“.

Aujourd’hui, si le Président Macky Sall n’avait pas fait ces actions, je le dis ici, plusieurs zones de la banlieue allaient être rayées de la carte du Sénégal. On parlerait donc plus de Pikine, Guediawaye ou Keur Massar. Si ce n’était pas les actions du Président de la République, aujourd’hui on aurait des zones inaccessibles en période des pluies. Il faut pas donc que des personnes viennent nous parler d’une absence de mesures. Avant Macky Sall, beaucoup de zones de la banlieue où j’habite et j’étais là en 2012, avaient fréquemment des problèmes liés aux pluies“, souligne l’aperiste.

Sonko…

C’est vrai qu’il y’a des zones inondées comme Keur Massar. Ce qui attire d’ailleurs des hommes politiques comme Ousmane Sonko qui profitent d’une situation au lieu d’aider les populations. Aujourd’hui, il devait nous montrer son patriotisme et soutenir les personnes impactées. Nous magnifions les activités des leaders de l’opposition comme Bougane Gueye et Malick Gackou qui ont appuyé les sinistrés“, renchérit M. Sow.

Au lieu de verser dans la “critique”…

C’est dans ces actions qu’on attendait Ousmane Sonko au lieu de verser dans la critique continue. Et je le répète, si l’Etat n’avait rien fait le banlieue serait rayée de la carte du Sénégal… Nous réitérons notre soutien aux populations et je leur dis que le Chef de l’Etat est aujourd’hui dans la recherche quotidienne et continue de solutions pour les sénégalais à tous niveaux“, dira-t-il.

Aller vers La Source