L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Difficile de ne pas se rappeler du temps où le plus gros scandale en France était l’infidélité du président. En 2014, Closer avait fait un gros coup en révélant les sorties nocturnes de François Hollande, s’échappant incognito de l’Élysée en scooter afin de rejoindre sa bien-aimée : Julie Gayet. Le début d’une merveilleuse idylle pour le chef de l’Etat, malgré ce scandale embarrassant et le livre à charge de Valérie Trierweiler .

À lire aussi

Six ans après, la gêne reste palpable. C’est ce que ressort de l’interview de François Hollande au podcast de Justine Fraioli, La playlist de ma vie. Après avoir révélé avoir beaucoup pleuré sur Le temps qu’il reste, de Serge Reggiani, l’ancien président a été questionné sur la chanson qu’il écoute pour ses « road trips en scooter dans Paris« .

« Généralement, on n’écoute pas beaucoup de musique dans ce cas-là« , a-t-il répondu. Taquin, il a fini par choisir Mon amant de Saint-Jean de Patrick Bruel. Et pour les envies matinales : Il est cinq heures, Paris s’éveille, de Jacques Dutronc, « la plus belle chanson qu’il soit au petit matin« . Des chansons qui lui rappellent probablement le début de son histoire avec Julie Gayet.

Au cours d’une interview à la télévision belge, en janvier 2020, François Hollande revenait sur l’éclatement de ce scandale. « Il n’y a pas d’intimité, il n’y a plus d’intimité, c’est douloureux parce que la vie familiale, la vie personnelle, justifie quand même une protection (…) Le président de la République française n’a plus de vie personnelle, il doit être entièrement dédié à sa fonction », déplorait-il. Une fonction pas toujours facile à assumer.

Aller vers La Source