L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a basculé sur une facturation bimestrielle. Seulement depuis cette décision, les consommateurs burkinabè se plaignent d’irrégularités et de surfacturations. Afin d’apporter des réponses adéquates à tous ces problèmes, les premiers responsables de l’ONEA ont animé un point de presse ce mardi 15 septembre 2020.

Sur la question de la gratuité de l’eau, le directeur du service d’information de l’ONEA a apporté des éclaircissements. Selon ses propos, « ce n’est pas une gratuité. C’est une prise en charge ». En d’autres termes, l’ONEA prend en charge la consommation du branchement social qui est de 8 m3.

Autrement dit, si un client consomme plus que cette tranche qui correspond à 2882 francs CFA, le surplus lui sera facturé. « Nous avons remarqué que des consommateurs se sont mis au gaspillage. Si tu as consommé plus, tu vas payer » le surplus, a ajouté Benjamin Méda.

Pour ceux qui ont reçu plusieurs facteurs à un intervalle très réduit, il convient d’expliquer que cela est dû à la reprise des factures des mois d’avril et de mai. En effet, l’ONEA avait annoncé vouloir reprendre les facturations de ces mois car des irrégularités étaient observées chez certains consommateurs. 

« Nous n’avons pas de problème de facturations »

« Ceux qui ont payé plus que ce qu’ils devaient payer, le reliquat sera déduit », a dit Benjamin Méda. En termes simples, les consommateurs qui avaient déjà payé les factures des mois d’avril et mai auront le surplus déduit des factures suivantes.

Revenant sur les problèmes de facturations (factures élevées selon certains consommateurs), une explication a été donnée. « Certains clients n’ont pas une bonne lecture de la facture », a souligné le directeur du système d’information ONEA. Pour lui, certains consommateurs se focalisent sur le récapitulatif pour se plaindre. « Nous n’avons pas de problème de facturations », a indiqué Benjamin Méda.

Il faut noter cependant que les éclaircissements apportés par l’ONEA sont la conséquence de plaintes des clients. Une démarche que l’ONEA demande de toujours adopter afin de participer à l’amélioration du service rendu. Pour le cas des personnes retraitées, l’ONEA a indiqué que des mesures sont prises pour s’adapter à ces personnes. Il appelle  les autres retraités à se signaler pour bénéficier de cette mesure.

Basile SAMA

Burkina 24

Aller vers La Source