L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Dakar, 26 juin (APS) – La première édition du ’’Prix Macky Sall pour la recherche’’ a été décernée vendredi à l’universitaire sénégalaise Fatou Binetou Sarr, en récompense des recherches qu’elle coordonne dans le cadre d’un programme thématique régional axé sur la santé.

Ce prix attribué sous l’égide du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), récompense pour sa première édition le « Programme thématique de recherche-santé » (PTR-Santé), pour son projet fédérateur intitulé « African Life Story Of COVID-19 (ALSO-COVID-19) ».
 
Le « Prix Macky Sall pour la recherche », doté cette année d’un montant total de 60 millions de francs CFA, a été conçu comme un fonds d’amorce, en vue de fédérer les projets des programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) liés à la pandémie du Covid-19.

Il cherche à amener les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’espace CAMES, à travailler en réseaux multi-pays et à s’apprêter à répondre aux appels à projets complétifs à l’international.

Le prix a été remis à l’équipe gagnante ce vendredi par visioconférence, avec à sa tête le professeur Fatou Binetou Sarr, enseignante-chercheure de l’Université de Thiès.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Cheikh Oumar Hann, intervenant à l’occasion de la cérémonie de remise du prix, a félicité l’universitaire sénégalaise et son équipe de recherche.

« Professeur Fatou Binetou Sarr, au nom de Macky Sall, président de la République du Sénégal, je vous félicite, je félicite l’ensemble des membres de votre programme thématique régional ainsi que tous vos collègues qui, à vos côtés, ont contribué à la réalisation de la proposition de la recherche », a-t-il déclaré.

« En instituant un fonds Macky Sall pour la recherche, un fonds compétitif destiné à la promotion de la recherche dans notre sous-région, le CAMES a voulu magnifier, sous une nouvelle forme, la vision du chef de l’Etat sénégalais et son leadership reconnu en matière d’enseignement supérieur et de recherche’’, a dit le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur.

Il a évoqué le contexte actuel liée à la pandémie de coronavirus, une situation qui fait que la remise de ce prix s’est déroulée par visioconférence.

« Il est clair que, quand les conditions le permettront, Macky Sall présidera personnellement et en présentiel la cérémonie solennelle de remise dudit prix », a-t-il expliqué.

Selon Cheikh Oumar Hann, le « Prix Macky Sall pour la recherche’’ va contribuer « de façon pérenne (…), à donner corps à la vision panafricaniste de son (…) parrain et à soutenir ses efforts pour unifier l’Afrique et la bâtir grâce aussi à la production et à la diffusion de connaissances ».

« Ce Prix permettra aux enseignants-chercheurs et aux chercheurs de l’espace CAMES de travailler en réseaux multipays et à fédérer les différents projets des programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) pour la prise en charge de la pandémie du Covid-19 », a-t-il relevé.

Il a rappelé que la pandémie de la maladie à coronavirus continue à se propager à l’échelle mondiale, de sorte que le Sénégal, « comme tous les autres pays africains, n’est pas épargné’’.

Selon Cheikh Oumar Hann, face à la maladie, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, « a pris des initiatives pour apporter une réponse du système d’enseignement supérieur et de recherche ».

Le secrétaire général du CAMES, professeur Bertrand Mbatch, a salué « la vision et la générosité » du chef de l’Etat sénégalais à travers l’instauration de ce prix pour la recherche.

« Aussi, à ce stade de mon allocution, me paraît-il tout indiqué, de témoigner une fois de plus, ma très haute gratitude au président Macky Sall dont la vision et la générosité du cœur ont permis au CAMES de mettre en mouvement ses promus, issus de divers pays membres, pour apporter leur contribution à la lutte mondiale contre la pandémie du COVID 19 », a-t-il indiqué.

Aller vers La Source