L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Comme la récente Audi A1, cette quatrième génération d’A3 adopte un style dont le caractère dynamique est affirmé par des élargisseurs d’ailes inspirés de la mythique Sport Quattro des années 80. Trois centimètres plus longue et élargie d’autant, cette carrosserie 100 % nouvelle pouvant recevoir des projecteurs Matrix LED (permettant de rester en pleins phares sans éblouir les autres usagers de la route) habille une plate-forme MQB-Evo reprenant l’empattement (2,64 m) du modèle précédent. Résultat, si la longueur habitable n’évolue guère, la largeur aux coudes devrait, elle, être un peu plus généreuse pour les occupants de la banquette arrière. Le volume de coffre annoncé progresse en outre de 20 litres, passant de 360 à 380 litres. Pour celles ou ceux qui en voudraient plus, une carrosserie 4 portes à malle arrière plus généreuse devrait être proposée prochainement. En revanche les amateurs de carrosserie 3 portes devront se faire une raison, cette quatrième génération ne connaîtra pas de version « coach ».

Lire aussi  BMW Série 1 : la fin d’une époque

Connectivité « Car-to-X »

L’évolution du style est plus spectaculaire à l’intérieur avec une bloc d’instrument toujours à affichage numérique – de 10 ou 12 pouces selon les versions – désormais encadré par des bouches d’aération façon Lamborghini. L’ensemble est complété par un grand écran tactile centrale de 10,1 pouces de diagonale légèrement incliné vers le poste de conduite. L’équipement s’annonce pléthorique avec une « phone box » permettant le chargement par induction du smartphone et son couplage automatique avec l’antenne de la voiture et la fonction mains libres bluetooth de la voiture. Comme sa cousine la Golf 8, l’A3 mise sur la connectivité « Car-to-x » permettant un échange d’informations avec les autres véhicules pour anticiper les dangers de la route, mais aussi avec l’infrastructure pour anticiper par exemple le passage au vert des feux de signalisation. En option, le système audio Bang&Olufsen de 680 W à 15 haut-parleurs devrait garantir une ambiance musicale de qualité.

Lire aussi « Hey Mercedes », une Classe A qui a de la conversation

De 110 à plus de 400 ch

En matière de mécanique un moteur essence (1.5 TFSI 150) et deux diesel (2.0 TDI 116&15) sont proposés au lancement bientôt rejoints près par un 3 cylindres 1.0 TFSI 110 pour l’entrée de gamme. L’électrification commencera dans quelques mois avec l’hybridation légère du 1.5 TFSI : en association avec la boîte double embrayage 7 rapports s-tronic, un alternodémarreur alimenté en 48V par une petite batterie lithium ion permettra comme sur la Golf une réduction de consommation de 0,4 litre/100 km. Pour aller plus loin, il faudra attendre les futures versions hybrides rechargeables de 204 et 245 ch. Et les versions hautes performances ne sont pas oubliées; outre une version S3 au 4 cylindres turbo de plus de 300 ch, une RS3 animée par un 5 cylindres de plus de 400 ch sera bientôt proposée. De quoi séduire les amateurs de belles mécaniques, et notamment ceux qui auraient pu être déçus par le renoncement au 6 cylindres en ligne de la dernière génération de BMW Série 1 imposé par sa nouvelle architecture à moteur transversal.

Aller vers La Source