L'Essentiel de vos Informations en temps réel ! L'actualité du monde filtré et résumer rien que pour vous !

Arrivée en tête au premier tour des élections municipales en mars dernier, avec 29,3% des voix sur les listes Paris en commun, l’actuelle maire Anne Hidalgo espère bien l’emporter au second tour face à ses rivales Rachida Dati et Agnès Buzyn. Depuis qu’elle a pris ses fonctions en 2014 – devenant la première femme maire de Paris – elle a été la cible d’attaques constantes ! Heureusement, quand le moral, flanche elle peut compter sur le soutien de son mari.

À lire aussi

Née à San Fernando en Espagne, en juin 1959, Ana María Hidalgo Aleu de son nom complet s’est installée avec sa famille en France en 1962. Elle a été naturalisée en 1973. Elle a depuis la double-nationalité. Après de brillantes études, elle a longtemps été inspectrice du travail avant de glisser progressivement vers le monde politique dans les années 1990. C’est dans cet univers qu’elle a rencontré celui qui allait devenir son mari : Jean-Marc Germain. Leurs routes se sont croisés lorsqu’ils travaillaient tous les deux au cabinet de l’ancienne ministre du Travail, Martine Aubry, en 1999. En juin 2004, ils ont concrétisé cette relation amoureuse par un mariage célébré par l’ancien maire de la capitale, Bertrand Delanoë. Ils ont eu un fils : Arthur, né en 2002. Un garçon dont la rumeur voulait que le père était l’ancien président de la République, François Hollande. Anne Hidalgo est aussi la maman de deux enfants nés d’une précédente histoire.

Jean-Marc Germain est né en juin 1966 à Lyon. Diplômé de l’École polytechnique, il a lui aussi fait carrière en politique depuis les années 1990, longtemps aux côtés de Martine Aubry au ministère à Paris puis à Lille, mais aussi au côté de Lionel Jospin. Son parcours électoral a été un peu chaotique puisqu’il a été élu en 2012 député de la douzième circonscription des Hauts-de-Seine mais a perdu son poste en 2017. En 2019, candidat en position compliquée sur la liste Envie d’Europe écologique et sociale pour les élections européennes, il n’est pas élu. Depuis, il est chargé de mission à l’Insee.

En 2010, dans un reportage de Paris Match il qualifiait son épouse Anne Hidalgo de « femme puissante » quand celle-ci rétorquait de lui : « C’est le mec le plus génial que je connaisse ! » Ce qu’elle aime notamment chez lui ? C’est un cordon bleu spécialiste du risotto aux crevettes. Un plat qu’il lui concoctera en cas de victoire ?

Aller vers La Source